Historique du Pôle Économique Saint Charles

 

Historique du Pôle Économique Saint Charles

 

(Pour visionner, cliquez sur les images)

 

A l'initiative et réalisé par Louis ADUA : Commentaire d'un pionnier de Saint Charles - Monsieur Paul LOUCHON

 

 

 


Suite de l’interview vidéo

 

 

Souhait d’un pionnier de Saint Charles International

 

Il faut, maintenant, que les responsables et les élus politiques justifient la création du chantier combiné (coût de près de 50 millions d’euros). On ne peut revenir en arrière et d’ailleurs ce serait une erreur car sa création a permis l’aménagement de toute une zone.

 

Que faut-il faire ? Attirer des entreprises industrielles qui fourniraient du fret pour son bon fonctionnement et développeraient ainsi le rail-route.

On devrait créer un port sec en collaboration avec Barcelone qui prenait une grande partie des frais et qui avait un plan de création de nombreuses entreprise, Monsieur le Maire de Toulouges y était favorable … Pourquoi avoir abandonné ?

 

De nombreuses entreprises cherchent à s’établir dans la zone, pourquoi prenons nous autant de temps à leur fournir des terrains à bâtir ?

 

La Zone Économique saint Charles doit être fortifiée, elle a besoin d’un véritable Centre Routier avec tous ses aménagements.

La création de nouvelles entreprises pourrait permettre le bon fonctionnement du chantier combiné.

Éloigner la menace de la création de zones concurrentes et créer de nombreux emplois, une nombreuse clientèle pour les commerçants du centre ville, un atout pour une gare de fret (TGV) à proximité de Saint Charles.

Le capital (relationnel, financier, foncier, etc.) acquis pendant plus de 30 ans permet, maintenant de développer le numérique et la commercialisation.

Il ne faudrait cependant pas oublier que l’aménagement territorial demeure l’essentiel.

 

Au départ Saint Charles a été un rêve qui s’est réalisé, il serait bon que ce rêve se prolonge !

                                                                                         

Paul LOUCHON